fbpx

Haïti parmi les pays éligibles aux programmes de Visas H-2A et H-2B des USA

CTN News

C’est le Département de la sécurité intérieure des États-Unis d’Amérique (DHS), en consultation avec le Département d’État (DOS), qui vient de l’annoncer mercredi 9 novembre 2022, a appris ZoomHaitiNews.
Il s’agit des listes de pays dont les ressortissants sont éligibles pour participer aux programmes de visas H-2A et H-2B en 2023. L’avis listant les pays éligibles sera publié dans le Federal Register le 10 novembre 2022, informent les autorités américaines.

Pour ce qui est des programmes de visas H-2A et H-2B, ils permettent aux employeurs américains de faire venir des ressortissants étrangers aux États-Unis pour occuper des emplois temporaires agricoles et non agricoles, respectivement.

En effet, à compter du 10 novembre 2022, le gouvernement américain informe que les ressortissants des pays suivants sont éligibles pour recevoir des visas H-2A et H-2B à savoir :
Andorre, Royaume d’Eswatini, Madagascar Sainte-Lucie, Argentine, Fidji, Malte, Saint-Marin, Australie, Finlande, Maurice, Serbie, Autriche, France Mexique, Singapour, Barbade, Allemagne, Monaco Slovaquie, Belgique, Grèce, Mongolie, Slovénie Bosnie-Herzégovine, Grenade, Monténégro, Îles Salomon, Brésil, Guatemala, Mozambique, Afrique du Sud, Brunei, Haïti, Nauru, Corée du Sud, Bulgarie, Honduras, Pays-Bas, Espagne, Canada, Hongrie Nouvelle-Zélande, Saint-Vincent-et-les Grenadines Chili, Islande, Nicaragua, Suède, Colombie, Irlande Macédoine du Nord, Suisse, Costa Rica, Israël Norvège, Taïwan, Croatie, Italie, Panama, Thaïlande République de Chypre, Jamaïque, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Timor-Leste, République tchèque, Japon, Paraguay, Turquie, Danemark Kiribati, Pérou, Tuvalu, République dominicaine Lettonie, Philippines, Ukraine, Équateur, Liechtenstein, Pologne, Royaume-Uni, El Salvador, Lituanie, Portugal Uruguay, Estonie, Luxembourg, Roumanie, Vanuatu.

Une particularité cette année concerne l’ajout du Royaume d’Eswatini (Eswatini) à la liste des pays éligibles pour participer aux programmes H-2A et H-2B. Dans le document du Département de la sécurité intérieure, il est dit que le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas, avec l’assentiment du secrétaire d’État Antony Blinkin, en a décidé ainsi.

Cependant, le DHS souligne qu’il conserve son autorité pour modifier les listes de pays éligibles à tout moment par la publication d’un avis du registre fédéral, si le DHS et le DOS déterminent qu’un pays ne satisfait pas aux exigences de désignation continue.

Et à juste titre, des pays pourraient faire l’objet d’exclusion de ces listes pour diverses raisons telles, la fraude, les abus, les taux de dépassement de la durée de validité des visas non-immigrants et d’autres formes de non-respect des termes et conditions des programmes de visas H-2 par les ressortissants de ces pays qui sont contraires aux intérêts américains.

En règle générale, poursuit le document du DHS l’USCIS approuve les requêtes H-2A et H-2B uniquement pour les ressortissants des pays que le secrétaire à la sécurité intérieure a désignés comme éligibles pour participer aux programmes. Cependant, l’USCIS peut approuver les requêtes H-2A et H-2B, y compris celles qui étaient en attente à la date de publication de l’avis du Federal Register, pour les ressortissants de pays ne figurant pas sur les listes au cas par cas uniquement si ainsi est déterminé à être dans l’intérêt des États-Unis.

Autre aspect exceptionnel, La Mongolie et les Philippines sont éligibles pour participer au programme H-2B mais ne sont pas éligibles pour participer au programme H-2A, alors le Paraguay est éligible pour participer au programme H-2A mais n’est pas éligible pour participer au programme H-2B.

Ce qui va également retenir l’attention c’est le fait pour le DHS, se référant à pays, de noter que le Taiwan, en vertu de “Relations Act de 1979, Pub. L. No. 96-8, Section 4(b)(1), stipulant que “[w]chaque fois que les lois des États-Unis se réfèrent ou se rapportent à des pays étrangers, des nations, des États, des gouvernements ou des entités similaires, ces termes doivent inclure et ces lois s’appliqueront à l’égard de Taïwan. » 22 U.S.C. § 3303(b)(1). En conséquence, toutes les références au « pays » ou aux « pays » dans les réglementations régissant l’admissibilité des ressortissants d’un pays à la participation au programme H-2, 8 CFR 214.2(h)(5)(i)(F)(1)(i ) et 8 CFR 214.2(h)(6)(i)(E)(1), sont interprétés comme incluant Taïwan.De quoi raviver les tensions diplomatiques entre la Grande Chine et les États-Unis d’Amérique, croit-on.

Et le DHS de prendre le soin de mentioner que cela est conforme à la politique d’une seule Chine des États-Unis, en vertu de laquelle les États-Unis entretiennent des relations non officielles avec Taïwan depuis 1979.

Notons que, selon les autorités américaines, la désignation de chaque pays est valide du 10 novembre 2022 au 9 novembre 2023, soit une durée d’un an.

you're currently offline